Tentations régressives

tentation.jpgOn laisse le Bund pour un moment. Retour à Paris. "Back to the trees!", disait l'ancêtre réactionnaire atterré par un fils assez fou pour inventer l'arc et le feu (The Evolution of Man, How I ate My Father; Roy Lewis). Drôles de semaines, drôles de rencontres. Ni Ségo ni Sarko. A chaque voyage, le même choc. Vincent mettra sa société internet en bourse à Hong Kong l'an prochain, Martin doublera le nombre de ses hôtels cinq étoiles, Freddy embauchera 1000 nouveaux vendeurs pour maintenir 60% de croissance, Connie enverra une vingtaine de ses cadres chinois aux USA pour les former… Désir d'agir contre désir d'avenir. La différence est là, terrible. Une différence de tempo, une différence d'énergie. Alors, la Chine peut-elle être une démocratie? La Chine peut-elle se conformer aux règles élémentaires des droits de l'homme? Vous avez une autre question?
Pendant ce temps, le repli a commencé. L'Europe - disloquée par quelques inconséquents - se recompose en tribus paniquées: Vlaams Belang flamand, Front National en France, Alliance Slovène, Ligue des Familles en Pologne, British National Party, Romia Mare, PvDv Hollandais, FPö en Autriche… la liste est longue des nationalistes qui érigent frontières et traditions pour lutter contre les ennemis communs, la globalisation et la modernité. Les grands partis hésitent entre social libéralisme et libéralisme social. Les petits, eux, trébuchent et meurent en larmoyant sur le grand soir. Les écologistes, doublés par un type cathodique et dépeigné, embourbés dans leurs origines politiques, psalmodient leurs divisions en suivant le corbillard antilibéral. On ressort les vélos à Paris. On les remise à Shanghai … Toutes les courbes se croisent et rien ne se dit à Paris qui soit à la hauteur de l'enjeu.
Le projet s'inverse. L'occident, à la fois démiurge autoproclamé de la civilisation et nain culturel, croit à la globalisation économique comme facteur d'intégration planétaire… certes, mais il faut en assumer le coût.
Pendant ce temps, les déshérités - qui le restent - s'entretuent à Gaza. Et dans les tours de Séoul, de Hong Kong ou de Shanghai, des milliers de nouveaux Mittal attendent leur tour.
Patiemment.