Est-il acceptable de manger les rats vivants?

yahhos.JPGAux pays des Houyhnhnms, ces chevaux rationnels et moraux, Gulliver croise aussi les Yahoos et peine à se reconnaître dans ces humanoïdes répugnants, dépravés, sales, corrompus, contrefaits qui se nourrissent de détritus et mangent les rats vivants. Gulliver préfère se projeter dans les chevaux raisonnables et méprise sa propre espèce. Cela dit, que serait-il arrivé à Gulliver s'il avait croisé un Google…
Dans notre monde désespérément peuplé de Broods, de Limules, de Tyranides, de Zergs, d'Erinyes, d'Hyppalectrion, de Monegarn ou d'Alfes, chacun à sa manière vit sa vie et regarde l'autre en haussant les sourcils. On se retrouve donc assez vite, dans le meilleur des cas (juridique) devant un tribunal à discuter de caricature et dans le pire des cas, dans un beau charnier ou sous l'éboulis d'une paire de tours.
Partout où la norme culturelle, technologique, politique et démocratique du premier monde cherche à "imposer sa tolérance" (oxymoron?), les particularismes culturels se crispent, et l'enfer étant Les Autres par définition, le relativisme culturel rencontre nécessairement une limite. Refuser l'excision, est-ce refuser la culture de l'autre? Où est la limite qui sépare l'acceptable de l'inacceptable? La circoncision est-elle une mutilation rituelle archaïque? En caricaturant l'immigration un peu vite pendant le débat de lundi – égorger les moutons dans les baignoires, exciser les filles etc. – Sarkozy a pris un risque, déclenché un débat assez vif et s'est fait applaudir par la salle. Pour avoir passé pas mal d'années confronté à la question du choc culturel, ma conviction est qu'au-delà d'une vision "positive" et somme toute assez naïve, qui consiste à y voir un "formidable réservoir de créativité", il y a là surtout un formidable réservoir de violence que la "société globale" d'aujourd'hui, privée de lois universelles et reconnues comme telles, n'est pas à même de canaliser et d'épuiser autrement que par la guerre.
Pourtant, aucune fatwa n'a été promulguée. En portant  l'affaire des caricatures devant la justice, les musulmans de France s'intègrent dans le système, qui repose sur la loi. Quelle que soit la décision du juge, il s'agit d'une victoire de la démocratie, et la création du CFCM y est pour beaucoup.
On le doit aussi à Sarkozy, que par ailleurs la gauche critique violemment pour en avoir favorisé la création.

Vignette: Un Yahoo, illutration de Grandville 1838 pour les Voyages de Gulliver, Voir J.J. Grandville, Delpire Editeur.