Le képi, pièges et vertus

police.jpgNicolas Sarkozy revient en force sur l'autorité. Il était temps, diront certains, après la glissade empathique mais nécessaire de janvier, peaufinée par des scribes moyennement branchés. L'autorité, dit-il, une valeur qui s'est enlisée depuis 1968 dans les atermoiements d'un Etat chevelu et honteux d'y avoir recours. Il n'a sans doute pas tort, mai