Le Grand Blues de Besson

jeanne2.jpgFin décembre 2006, Eric Besson publiait pour ses amis d'alors un portait honnête et objectif de Nicolas Sarkozy, repris en chœur par le parti socialiste qui trouvait là, enfin mise dans l'ordre, la nosographie complète des troubles psycho-politiques du futur candidat UMP. Du vitriol, disait-on. Un pamphlet dont la cible, touchée à mort, ne devait pas se relever. Car toujours, et seule, la vérité est révolutionnaire! Ta ta tzoum ! Pris de remords, il semblerait qu'ensuite Eric ait transmis à Nicolas un petit signe d'amitié. Allez, Nico, c'était pour rire… Cohérence. En tout cas, ce document, si la personne qui l'a lu visite ce blog, qu'elle me contacte, j'aimerais échanger avec elle avant d'acheter.
Et le portraitiste biographe récidive cette semaine, après avoir claqué la porte du parti et n'être pas revenu. Le voilà donc avec un Procès de Ségolène<