Aux armes, Ségolène!

louise9.jpg"Tous les Français devraient avoir chez eux le drapeau tricolore " pour l'afficher " aux fenêtres, comme cela se fait dans d'autres pays, le jour de la fête nationale"  C'est Elle, Royal,  qui dit cela. On a cru à une blague… mais non. On fera donc comme aux Etats-Unis où chaque maisonnette arbore stars and stripes pour fêter les boys qui cassent du muslim dans la banlieue de Bagdad en écoutant du metal rock. Jusque là, le drapeau, c'était réservé aux transports en commun le 14 juillet et aux soirs de finales. Quand la France gagne. Pour le reste, le pays avait réussi à échapper au syndrome de l'étendard-sanglant-est-levé. Le rouge, on l'oubliera, on l'aura au front en brandissant le tricolore, emprunté au voisin, le type sympa qui milite au Front National. Bref, c'est la déclinaison que - toute liberté reprise - la candidate propose au peuple de gauche à la suite du tour de piste identitaire de son concurrent. Allez, de Gaulle sur tous les teeshirts! On oublie l'Internationale, on chantera tous la Marseillaise, mais en expliquant bien qu'un sang impur c'est juste une image pour désigner la droite ignoble et grimaçante.
Moi ça m'enchante. Après l'armée pour encadrer les sauvageons, le drapeau pour leur donner un repère - ils en manquent, paraît-il - Claude-Joseph Rouget de Lisle pour leur donner du cœur, le retour des comités de salut public, pourquoi ne pas revenir à la conscription, réhabiliter la Ligne Maginot, rétablir l'Algérie comme département d'outre-mer, refonder l'Afrique Equatoriale Française, ressusciter l'Empire…
Elle y revient toujours, "Aller sur les idées de droites avec les valeurs de la gauche", avait dit Assouline. On y est puisque tout est possible dans ce trajet politique qui zig-zague comme un canard sans tête et tient du racolage passif. Quand Royal parle de nation, c'est dans la lumière de Louise Michel (Galieni-Pont de Levallois), poète, héroïque ambulancière qui court de barricade en barricade à l'heure où Thiers brise dans le sang tous les espoirs de la Commune. Quand Sarko parle de Nation, c'est naturellement à l'ombre Michel Bizot (Balard-Créteil), qui à la même époque s'illustre au sein de l'armée de Versailles et reprend Paris avant d'aller civiliser les Aurès.
Bientôt il ne restera plus à Philippe de Villiers qu'un souverainisme vendéen hyper-porteur.

Vignette: Louise Michel

Commentaires (7) to “Aux armes, Ségolène!”

  1. j aime ton papier
    je pense important de t envoyer le poeme ecrit par monsieur Orlando, chante par sa soeur Dalida

    Allez la France et
    bonne chance
    Emmène-nous jusqu’aux étoiles
    On a confiance en toi la France
    Tous nos espoirs
    Déjà se tournent un peu vers ta victoire
    Au ciel de France un cri s’élance
    On va gagner
    Demain on sera les premiers

    Quand s’allumeront les lumières sur le stade de Madrid
    C’est Marianne qui sera fière de chanter “Rouget de l’Isle”
    Et dans cette immense arène sans taureaux ni corridas
    Que notre amour vous soutienne
    Et vous porte à bout de bras
    Et de finale en finale jusqu’au jour de la dernière
    Nos cœurs seront en escale bien cachés dans vos vestiaires
    On fera brûler des cierges comme des feux de Bengale
    En avant, en avant, en avant

    {Instrumental}

    C’est un grand cri de joie
    Pour gagner avec toi

  2. Voilà l’effet de l’eau ferrugineuse et de la ‘liberté retrouvée’ de Ségolène ! La confusion fait-elle bouger les lignes ?

    Car ‘Aimer son Pays’ ne se décrète pas subitement après des décennies de jachère
    Ah ! bien sûr, cet amour pourrait , peut-être, en arranger des choses … Les courbes seraient plus belles et les chiffres plus pimpants.
    Mais le français est imprévisible, têtu, multiple … le bougre !

    Bon, ou est la recette ? , la recette pour redécouvrir , pour aimer son pays autrement … que sur le dos de l’immigration ou qu’avec des petits drapeaux mécaniques ?

  3. Mark Twain disait: “On doit aimer sa patrie quoiqu’il arrive, et son gouvernement quand il le mérite.”
    Parfois je trouve les Français vaniteux, qui préfèrent s’admirer qu’aimer leur pays.

  4. Merci Bizot pour ce cette poétique footballistique et parnassienne. Devrait être chanté dans toutes les écoles… ça fait mon lundi!

  5. Aimer son pays et acheter des drapeaux français “comme cela se fait le jour de la fête nationale”? Et ça devrait arranger quelque chose?

    A votre place, j’aurais un peu l’impression qu’on se fout de ma gueule…

  6. Ca enchante aussi les gens d’extrême droite comme sarko, lepen et devilliers, de voir que les thèmes nationalistes sont repris par la gauche.

    On aura bientôt le choix entre : les ultra-libéraux atlantistes, les ultra-libéraux atlanto-nationalistes, les fasco-nationalistes et les national-socialistes.

    C’est vrai, c’est hyper drôle.
    Inquiétant ? Mais non enfin, le pire est déjà arrivé, il ne peut PAS se reproduire.

    Quant à sarko au moins lui ça zigzague pas, ça tortille pas du cul, ça chie bien droit.

    Ah bon ? Si on regardait d’un peu plus près : ça cite Jaurès et ça bazarde le code du travail et les protections sociales, ça cite Blum et ça fustige le temps libre pour “réhabiliter la valeur travail”. Ca se dit “contre les idées de Le Pen” et ça propose un Ministère de l’Identité Nationale et de l’Immigration, ça se dit pour “la France qui travaille” et propose le programme du MEDEF (ça reste en famille), ça se dit réhausser l’image de la France (mais alors en se mettant sur la pointe des pieds) tout en applaudissant W junior et en promettant de ne jamais le désavouer (même quand il fera péter la Terre entière).

    Ca serait pas un peu du zigzag, ça aussi ?

    Et tout en zigzaguant, où est-ce qu’on va si ce n’est dans le jardin de Le Pen ou dans les sillons abreuvés d’une Histoire pas belle à raconter ?

  7. Zangzou,
    “mais alors en se mettant sur la pointe des pieds”. C’est vous qui l’écrivez. S’en prendre ainsi à une caractéristique physique… et pourquoi pas raciale, ethnique… votre “socialisme” serait-il “national”?

Poster un commentaire
*Obligatoire
*Obligatoire (mais jamais publié)
 

*
Prouvez-moi que vous n'êtes pas un robot et recopiez le mot.
Anti-Spam Image