Kouchner-Rocard, et l’axe nord-sud

boussole.jpgUne remarque de bon sens: depuis une semaine il pleut sur la moitié sud du pays et l'été s'est installé sur la moitié nord - la mienne, merci – tout cela sur fond de campagne qui verdoie, de cerisiers en fleurs, de pommiers un peu à la traîne, partout des joggers du dimanche, Vivaldi à fond dans les écouteurs, on en profite. On sait que c'est fragile. On caille sur la Cannebière, on lézarde à Mulhouse et on parie déjà sur Paris-Plage à partir de fin mai si le vent tourne à gauche. Je continue. La Suède, parangon d'éthique politique, industrielle et sociale, privatise à outrance et le modèle scandinave part en morceau, avec la banquise. Nos repères s'effritent, les uns après les autres. Même le plus résistant, le tropisme nord-sud. Allez aux nord, vous trouverez toujours quelqu'un pour grimacer en parlant du sud, où vivent loqueteux catholiques, mahométans et animistes confondus, toute cette plèbe paresseuse et inconsistante. On vous le fait toujours sentir, même aux Pays-Bas. Calvin aime le sud à partir du quinze juillet… Mais demandez à ceux de Chicago ce qu'ils pensent de ceux d'Atlanta… Demandez à ceux de Hambourg ce qu'ils pensent de Munich. Demandez à Milan ce qu'elle pense de Naples. Demandez à ceux de Saint Petersburg ce qu'ils pensent du Caucase… Demandez à ceux d'Europe du Nord ce qu'ils pensent de l'Europe du Sud. A l'Amérique du nord ce qu'elle pense de celle du sud. Demandez aux pays du nord ce qu'il pense des pays du sud. Là-haut, froid, travail, épargne et discipline. Au sud, chaleur, bien vivre, subventions et farniente. Même en Corée… Il semble bien que l'affaire soit fractale. Il n'y a guère que le continent africain pour avoir inversé le patern, mais l'a-t-il voulu?
Comment ne pas faire le rapprochement quand même la météo perd la boussole? C'est qu'au même moment, une autre campagne s'achève, mais peu verdoyante, où justement on a beaucoup débattu sur la perte des repères. Identitaires, par exemple, en faisant sonner les clairons et les hymnes délaissés de la République, en ressuscitant une a une les grandes voix du panthéon. On a parlé d'obsolescence et de disparition obligée des repères politiques classiques. L'axe Rocard-Kouchner-Bayrou qui se dessine… j'en avais dit un mot début avril. Mais personne n'a osé mettre l'inversion du tropisme nord-sud dans son programme
Et les anglais, toujours à se faire remarquer, sont ultralibéraux. Et roulent à gauche.

Vignette: boussole géomantique chinoise