Recherche indécis, désespérément

chamonix.jpegJe pensais m'ennuyer, j'ai tenu jusqu'à 22h. Jusqu'au bout, j'ai cru naturellement à l'énorme surprise consécutive à l'énorme quantité d'indécis… Bref, les 40% d'indécis ont voté comme tout le monde, se conformant à la majorité avec une discipline toute statistique, puisque dans ce jeu complexe d'urnes communicantes les effets de reports s'annulaient sans doute mutuellement… Ségo-Sarko. Sarko-Ségo. Pourtant les Français se sont inscrits en masse et sont allé voter. Les jeunes, en particulier, se sont engagés sur le chemin de la responsabilité en politique. Une troisième voie s'est ouverte sous nos yeux où François conduisait le Peuple du Centre. Et tout cela n'a pas changé grand-chose. J'ai écouté.
Jack Lang, peigné en arrière, voit dans les résultats d'hier l'effet d'une immense vague d'enthousiasme qui portera Royal vers la victoire. Fabius le regarde en coin, plus circonspect. Hollande semble sortir d'une expérience trop longue de privation sensorielle. Il a besoin de parler… Kouchner parle trop vite. François Fillion est calme et déterminé. Hortefeux est calme et déterminé. Douste est calme et déterminé. Tous voient dans les résultats d'hier l'effet d'une immense vague d'enthousiasme qui portera Sarkozy vers la victoire.
Borloo et Veil aiment Bayrou. D'ailleurs ils aiment tous Bayrou depuis hier vers 18h, lorsque les résultats ont été publiés par les presses belges et suisses. On se lève pour Baaaaay-rou, Baaaaaay-rou!
Les deux athlètes, eux, cherchent à se démarquer, immédiatement. Nicolas veut protéger les pauvres et les opprimés, les accidentés de la vie, les malades, les faibles, les vulnérables, les fragiles, les handicapés, les familles, il veut leur redonner l'espérance et la dignité… Ségolène, elle, veut protéger les pauvres et les opprimés, les accidentés de la vie, les malades, les faibles, les vulnérables, les fragiles, les handicapés, les familles, elle veut leur redonner l'espérance et la dignité…
Deux conceptions du monde et de la société s'affrontent… Qui donc va s'occuper des multinationales?
Mais que penser de ces quelques secondes d'imprévu où, en pleine déclaration de la candidate, le noir se fait, puis la lumière à nouveau, brutale et fantomatique, qui surexpose celle qui soudain n'est plus Jeanne, mais la Vierge…
Quelques secondes de miracle. Toute la différence… Une belle soirée.

Commentaires (22) to “Recherche indécis, désespérément”

  1. Excellent billet, cher Charles ! Je n’ai plus de nouvelles de toi !

  2. Plaisir à lire en tout cas. Ai bien aimé ” Hollande semblant sortir d’une expérience trop longue de privation sensorielle” . Il a de plus en plus une tête de vieux ‘dindon’ célibataire. Un cauchemar tout ça pour lui ! Il vote Sarko, c’est sûr et on le comprend .