Jour de corrida chez les blogueurs

dedale.jpgConnaissez-vous Second Life? Un site internet, un monde virtuel où , en se créant un avatar (personnage imaginaire que l'internaute se construit), chacun peut circuler mieux, plus vite et plus librement que dans notre monde réel et pesant où il faut attendre des heures un taxi ou qu'une certaine catégorie du personnel s'y remette pour sauter dans un train. Bref un monde idéal où le petit devient grand, le laid devient beau, le pauvre devient riche, le confus change de sexe, où the losers now will be later to win, for the times, they are a'changin'. Encore…
Famille de France, une association catholique, aimerait le faire interdire, au moins le contrôler mieux, pour protéger ses enfants. C'est qu'on y trouve le jeu, le sexe et la violence. Sex, drugs and Rock'n Roll, en somme, on n'en sort pas.
Certains comprennent et argumentent. D'autres ne veulent pas et argumentent. Personnellement, j'ai déjà assez de mal avec ma First Life pour m'en coller une Second. D'autant que la Second prend du temps sur la First et qu'à ce jour personne n'a proposé de temps virtuel achetable sur le net. Et j'en ai peu. Mais il faut y aller pour comprendre.
Je suis donc allé sur Second Life pour me créer un avatar. Tout un travail de réflexion, et pour moi un cauchemar, je rate toujours une des cases à cocher, je me goure de perruque, de cuissardes, des trucs comme ça…
Tout ça pour dire que Versac réagit avec mesure à une tentative d'estocade de Toréador. Ils dialoguent sereinement sur le sujet. Je ne vais pas trancher dans le débat, d'abord parce que tout le monde s'en fout et que je ne suis pas centriste. Et de toute façon j'attends les conclusions de la mission que Ségolène Royal a confié en avril à Michel Rocard sur les enjeux du numérique pour vraiment prendre position. On me dit que Michel vient de finir de potasser la notice de