Chine et désinformation occidentale

china.jpg

A Shanghai depuis quelques jours où, comme partout, on parle du Tibet. Mais dans d'autres termes, plus feutrés, différents. Par exemple, ce matin, à la une de China Daily , un long article illustré dénonce les manipulations éhontées et staliniennes de la presse occidentale dans sa couverture crapuleuse des événements de Lhassa.

Ainsi, ce manifestant, prétendument emmené et brutalisé par le police n'est rien d'autre qu'un civil chinois, un Han, arraché in extremis aux mains d'une foule ivre de violence. Cet autre, à terre, se protégeant naïvement de la longue matraque chinoise et policière prête à s'abattre sur lui… même pas vrai ! Le policier est tibétain. Et CNN, de son côté, qui n'hésite pas à diffuser des vidéos inquiétantes de camions militaires chinois acheminant par dizaines les soldats en armes, mais qui tronque l'image et omet d'exposer la foule vindicative qui caillasse la soldatesque…

On se déchaîne sur le net. « Je pensais que les médias occidentaux étaient corrects. Mais comment peuvent-ils fermer les yeux sur les tueries et les méfaits des manifestants ? »

Personnellement, j'ai voulu vérifier. J'ai donc branché CNN le soir même à l'hôtel, pour voir à quel point nous étions désinformés sur la situation. Je n'ai pas eu à attendre longtemps, moins d'une demi-heure après que je me sois installé dans mon fauteuil avec un Jack Daniel, le speaker annonce un focus sur la situation à Lhassa et, Tchiumph ! écran noir, genre hard disk failure, chérie il faut changer le poste… quelques minutes de vacuum communicationnel anxiogène, et hop ! retour sur une pub rassurante, ventant l'effort d'un industriel en matière de sustainable developement, puisque plus personne ne peut faire de réclame chez CNN sans vouloir sauver la planète. Donc en Chine, pas de nuance. Swich on / off. Facile. Lhassa, connais pas… Vous avez des états d'âme ?

Mais l'internet aidant, le débat va bon train. Hier soir, au cours d'un dîner, la seule question qui préoccupe est : les occidentaux vont-ils boycotter les Jeux ? N'étant pas expert mais un peu normand, j'y vais d'un couci-couça convaincant, et l'un des convives a cette phrase qui me taraude depuis : « Ca serait terrible ! La Chine ne pourrait pas supporter une telle perte de face ! »

Je me suis demandé ce qu'elle ferait.

Vignette: Shanghai evening